samedi 13 août 2016

Patrick Burensteinas : "de la Matière à la Lumière"

Patrick Burensteinas : "de la Matière à la Lumière"

http://www.orifaber.fr/


Patrick Burensteinas est physicien de formation. Je ne vais pas évoquer ce qui l'a amené à s'intéresser à l'alchimie, il évoque cela très bien dans ses conférences et notamment dans l'introduction de ce petit livre de 78 pages intitulé "De la Matière à la Lumière" (Ed. Le Mercure Dauphinois). Beaucoup de gens ont une idée fabriquée et fausse de l'alchimie, ce qui m'a été le cas avant de découvrir Patrick Burensteinas. Le plus extraordinaire lorsqu'on écoute ses conférences c'est la résonance absolument remarquable qu'il y a entre la vision alchimiste et la science contemporaine, notamment la cosmologie et la physique quantique. On s'étonne aussi de découvrir que nos lointains ancêtres possédaient une science extraordinaire qu'ils ont pris soin de préserver de manière très astucieuse à l'abri de l'obscurantisme religieux.

Décryptage et explication de ce qu'est la Lumière et la Matière en alchimie par Patrick Burensteinas. Une fois que notre âme atteint la Lumière, nous ne faisons plus qu'un avec tout, notre conscience personnelle disparaît.

Ce petit livre se lit très facilement. Il résume et conforte de ce que j'avais déjà appris de Patrick Burensteinas en visionnant certaines de ses vidéos sur internet. Ce que révèle l'alchimie c'est aussi ce lien fascinant qui unit philosophie et connaissance. Une autre chose extraordinaire et amusante qu'on peut découvrir et que Patrick Burensteinas ne se gêne pas d'user lorsqu'il s'exprime c'est la "langue des oiseaux", le langage des alchimistes. Derrière les mots se trouve la connaissance. Il explique qu'il y a trois manière de l'entendre.

"La troisième manière, la plus intéressante, c'est lettre par lettre. Chaque lettre a un sens et la manière dont chaque lettre s'articule avec sa voisine donne une clef. Par exemple, si je prend le mot mort. La mort s'écrit MORT. La forme de la première lettre (M) c'est une femme qui accouche, la création, vous entendez AIME. Après vous entendez (OR) EAU AIR. Ensuite (T) pour TERRE. On a tous les éléments sauf le FEU. Le Feu c'est celui qui est mort. Ne disait-on pas de quelqu'un qui est mort "feu untel" ? Si le Feu est parti, il reste l'Eau, l'Air et la Terre. Rassurez-vous, vous n'avez aucune raison d'avoir peur de  la mort puisque le Feu continue son chemin. Le Feu est sauf. Est-ce que cette Langue des Oiseaux fonctionne dans d'autres langues ? La réponse est oui. En anglais, par exemple, la beauté n'est vraie que si elle est complète (beautiful) : notre quête étant celle de l'unité, on ne peut trouver quelque chose que si cela remplit tout et toute chose." - pp.15/16.

La comptine "La souris verte" décryptée par Patrick Burensteinas. Cette conférence est disponible en intégralité sur le site de l'INREES par abonnement. Dans le livre "de la Matière à la Lumière", un chapitre entier est consacré de la même sorte au conte des frères Grimm "Blanche-Neige et les 7 Nains".

Patrick Burensteinas présente les principes et le processus de l'alchimie. Il nous explique comment la transmutation de la matière peut nous permettre d'entrevoir la véritable Lumière, au-delà des apparences, et de changer notre regard sur le monde - Une production Tistrya, auteur de nombreux documentaires très intéressants.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire